Isolation thermique écologique de votre maison : de quoi parle-t-on ?

Se sentir bien chez soi, c’est une affaire de confort, à tous les niveaux. Aussi, le confort thermique joue un rôle primordial. Vous souhaitez construire et réfléchissez déjà à la meilleure façon d’isoler votre habitation pour l’hiver ? Il existe désormais des solutions d’isolation écologique vous permettant de construire efficacement votre bâti tout en préservant l’environnement. Dans cet article, nous parcourons le cas de l’isolation thermique écologique.

Comment se caractérisent les matériaux écologiques aujourd’hui ?

L’isolation écologique repose en fait sur l’utilisation de matériaux naturels (ou d’origine naturelle), faiblement émetteurs de CO2 et très facilement recyclables, qu’il s’agisse d’une isolation en intérieur (ITI) ou en extérieur (ITE). 

Des isolants d’origine naturelle, recyclables et durables

Ces matériaux isolants dits écologiques ne se trouvent pas pour la plupart tels quels dans la nature. Ils ont bien entendu été manufacturés et ne sont donc pas à 100% écologiques. Les isolants végétaux contiennent par exemple jusqu’à 25% de polyester pour assurer la liaison des fibres végétales ! Ceux-ci constituent tout de même l’alternative la plus respectueuse en matière d’isolation.

Quelques matériaux d’isolation écologique plébiscités… 

Il s’agira avant tout de matières végétalesanimales ou minérales telles que : la fibre de bois en vrac, la laine de bois, la laine de chanvre, la laine de mouton, le liège, le verre cellulaire, les plumes de canard, la paille, la ouate de cellulose ou encore les billes de carbone expansé. Enfin, il peut également s’agir d’enduits en argile, notamment en termes d’isolation murale écologique. En construction, des parpaings de paille peuvent également être utilisés comme isolants mais également matériaux de construction à part entière. 

isolation thermique

Un processus respectueux de l’environnement, de l’extraction à la pose

Le caractère écologique du matériau (et donc de l’isolation qu’il dessert) se mesure également à la façon dont il a été extrait, manufacturé puis transporté. Ces étapes sont particulièrement impactantes en termes environnementaux du fait des émissions de gaz à effet de serre associées (matériel, camions d’acheminement…). A titre d’exemple, fabriquer de la ouate de cellulose consomme environ 3 fois moins d’énergie que de fabriquer du polystyrène ! Bien que les propriétés de ce dernier matériau soient plébiscitées, il est donc à éviter en matière d’isolation thermique écologique.  

Aussi, un tri est à effectuer entre les matériaux écologiques eux-mêmes. Ceux importés depuis l’étranger auront bien évidemment un impact supérieur. C’est le cas du liège notamment, provenant majoritairement du Portugal. Au contraire, la paille provient souvent d’un environnement local et a l’avantage d’absorber du CO2 lors de son élaboration.

Et la santé dans tout ça ? 

Réaliser une isolation murale écologique ou une isolation des combles écologique, c’est également choisir de préserver votre santé et celle de vos proches. Les isolants ont ici reçu peu (ou pas) d’additifs toxiques (remplacés par du sel de bore pour l’ignifugation des plumes de canard ou de la cellulose, par exemple). Aussi, ils ne libèrent pas de composants toxiques lors de leur installation ou bien au cours de leur vie. 

Une isolation thermique écologique : pourquoi faire ?

L’isolation thermique est essentielle pour limiter les déperditions thermiques de l’habitation. Les ponts thermiques ne se développent pas. De ce fait, vous ne surconsommez pas d’énergie. Votre facture énergétique se stabilise, tout comme votre empreinte carbone. En faisant le choix d’une isolation écologique dès la construction, vous accentuez encore un peu plus votre action de préservation de l’environnement. Les matériaux utilisés sont pour la plupart sans additifs toxiques et l‘énergie de transformation liée à leur fabrication est très peu élevée. Faire le choix d’une isolation thermique écologique, c’est donc s’engager durablement pour la défense de l’environnement.  

Comprendre l’impact réel d’un matériau d’isolation écologique sur son environnement

Avant de faire votre choix en matière d’écoconstruction écologique, il est important de prendre en compte l’analyse du cycle de vie (ACV) du matériau que vous envisagez de poser et celle des liants qui le composent. Aussi appelée énergie grise, il s’agit en fait de l’énergie cachée du matériau isolant. Celle-ci est utilisée lors du cycle de vie du matériau (extraction, transport, pose, recyclage…). Plus celle-ci est importante, moins votre isolation sera en réalité écologique et ce, malgré le caractère naturel de votre isolant.  

Ainsi, pour jauger de l’impact environnemental et sanitaire d’un produit isolant avant votre construction, votre maître d’œuvre consultera sans aucun doute les FDES (fiches de déclaration environnementale et sanitaire) de chaque matériau. Celles-ci sont généralement disponibles en consultation libre et classent les matériaux en fonction de critères environnementaux mais également de confort. Finalement, le bilan environnemental sera jugé positif dès lors que vous économisez l’équivalent de l’énergie grise du matériau grâce à votre isolation. 

L’isolation naturelle est-elle plus ou moins efficace qu’une isolation thermique classique ?

L’isolation thermique naturelle ou écologique est tout autant fiable qu’une isolation classique, en intérieur comme en extérieur. Elle garantit un confort thermique optimal et limite les déperditions thermiques même si elle laisse respirer les parois. 

Des prestations similaires, un prix abordable 

Quant au prix, celui d’une isolation écologique reste abordable (entre 4 et 40€/m²), même si la pose supplémentaire d’un film frein-vapeur sera souvent recommandée. La ouate de cellulose par exemple, compte parmi les isolants les moins chers du marché après les laines minérales. Notons qu‘isoler écologiquement votre habitation dès sa construction vous coûtera moins cher que de procéder à une rénovation postérieure de l’ensemble de l’installation. 

L’isolation thermique écologique se répand de plus en plus du fait d’une médiatisation grandissante. Faites part à votre artisan de vos questions. Il vous aiguillera vers la meilleure solution d’isolation en fonction de vos moyens et des spécificités de votre bâti.