La maison écologique passive peut-elle devenir l’habitat de demain ?

Présente surtout dans le nord de l’Europe et en Allemagne, la maison écologique passive tend à se démocratiser dans le territoire national. Avec environ 3.000 constructions passives aujourd’hui en France, ce nouvel habitat, souvent présenté comme le nouvel habitat du 21ème siècle, répond aux enjeux écologiques de demain. Car ne l’oublions pas :  le secteur résidentiel reste l’un des plus polluants et gourmand en énergie. 

Mais en quoi une maison écologique passive se différencie d’une construction classique ? Peut-on dire d’une maison qu’elle est à la fois écologique et passive ? Quel est son coût ? Et ce type de construction est-il vraiment intéressant à la fois d’un point de vue environnemental et d’usage au quotidien ? Nous répondons à toutes ces questions avec franchise ! 

Qu’est-ce qu’une maison écologique passive ?

On distingue normalement la maison écologique de la maison passive. L’un n’empêche pas l’autre, mais ce n’est pas tout le temps le cas : une maison peut-être passive, mais pas écologique. Pour répondre à cette question, il nous faut donc décortiquer les concepts d’écologie et de passivité. 

La maison écologique : une construction neutre en bilan carbone

Une maison écologique peut se définir comme un habitat durable pensé pour réduire au maximum l’impact négatif d’une construction sur l’environnement. Avec l’utilisation de matériaux naturels issus de circuits courts, le chantier de construction doit avoir une empreinte carbone réduite au maximum, tout en produisant le moins de déchets possible. Contrairement à une construction classique qui est très polluante, la maison écologique se veut respectueuse de l’environnement, de A à Z.

L’habitat passif : une maison qui répond à ses propres besoins énergétiques

Une maison passive repose sur une particularité il s’agit d’un bâtiment dont la consommation énergétique au m² est extrêmement faible, et parfois entièrement compensée par des équipements solaires. Plutôt que d’être dépendante d’une production d’énergie pour chauffer ou climatiser les pièces, la maison passive est conçue de façon à ne pas perdre la chaleur interne en hiver, et à garder la fraicheur en été. La chaleur que nous émettons, ainsi que celles de nos appareils électriques, est conservée à l’intérieur grâce à une isolation et une étanchéité extrêmement performantes, tout en exploitant au maximum la chaleur apportée par l’ensoleillement. L’été, la fraîcheur est conservée aussi grâce à son isolation et à son triple vitrage, mais aussi grâce à une ventilation contrôlée. Vous l’aurez compris : une maison passive n’utilise aucun système de chauffage indépendant ou de climatisation ! Son bilan énergétique est extrêmement positif, avec un besoin en chauffage inférieur à 15kWh/m² et par an. 

La maison écologique passive est une construction respectueuse de l’environnement et autonome d’un point de vue énergétique !

maison durable

Vous l’aurez compris, la maison écologique passive cumule à la fois les avantages de l’habitat écologique et de l’habitat passifElle est respectueuse de l’environnement tout au long de sa vie : avant, pendant la construction (en utilisant des matériaux écologiques notamment) et après, pendant son occupation, en consommant très peu d’énergie. Pour autant, un bâtiment peut être passif mais non écologique, dans le cas où, par exemple, celui-ci a été construit avec des matériaux d’origine non naturelle. Soyez vigilant lors de la construction ! 

Quels sont les critères pour qu’une maison soit considérée comme passive ?

Pour obtenir le précieux label, un habitat passif doit répondre à des critères de performance précis et exigeants :

 

  • La consommation d’énergie doit être inférieure à 120 kWh/m² par an, tous usages confondus ; 
  • L’étanchéité de l’air n50 doit être inférieure à 0,6 / heure ; 
  • Une limitation de surchauffe : moins de 10 % des jours de l’année doivent connaître des pics de température supérieurs à 25°C 

Quels sont les avantages de la maison écologique passive ?

Outre la protection de l’environnement, qui reste le fer de lance d’une maison écologique passive, mettons en lumière ses autres avantages, que nous avons commencé à évoquer précédemment. 

Une performance énergétique inégalée

Imaginez une maison basse consommation (BBC). Vous pensiez qu’il était impossible de faire mieux en termes de consommation d’énergie ? Détrompez-vous ! L’habitat écologique passif consomme près de 4 fois moins d’énergie qu’une maison basse consommation. Avec une maison passive, vous faites donc des économies substantielles sur le long terme, puisque votre facture de chauffage est pratiquement inexistante, avec un confort thermique inégalé ! 

La maison écologique passive : un habitat confortable et économe  

La maison passive souffre encore de quelques clichés mal venus. Un des plus tenaces est que la performance énergétique se fait au détriment du confort. Il n’en est rien ! Une maison passive n’est pas différente d’un habitat traditionnelUne enquête menée sur des propriétaires de maisons passives a montré que 99% des occupants reconnaissaient une qualité de confort. 74% la jugeaient même très confortable ! Et dans ce même sondage, 100% des intéressés considéraient leur foyer comme plus économe qu’une demeure traditionnelle, avec en moyenne 100 euros d’économie par mois. Nous vous l’avions dit : confort et économie, voilà les motsclés d’une maison écologique passive ! 

performances maison
maison ecolo

Une maison écologique passive coûte-elle plus chère qu’un logement classique ?

C’est inévitable : une maison écologique passive est nécessairement plus chère sur son coût d’achat et/ou de construction. En effet, pour atteindre des performances énergétiques aussi élevées, des matériaux plus coûteux seront nécessaires. Citons par exemple le triple vitrage, qu’il faudra installer sur toutes les fenêtres, ou le système de ventilation double-flux qui est coûteux. La construction en elle-même requiert également des compétences plus spécifiques et un process de construction bien particulier, ce qui coûte plus cher. Comptez un surcoût de 10 à 20 % par rapport à un bien immobilier classique, selon les équipements et les matériaux que vous aurez choisis. 

Toutefois, il ne faut pas s’arrêter à ce point. Encore plus que pour un achat immobilier classique, vous devez voir à long terme : vous payez certes plus cher à l’achat, mais vous faites des économies tous les mois sur vos factures de chauffage, et ce pour une durée illimitée.

Car un habitat passif ne se réfléchit pas en coût d’achat, mais en coût d’usage. C’est là toute la différence ! Et sur ce point, elle est sans conteste la meilleure du marché. Vous voyez donc que les économies réalisées sur vos charges mensuelles compensent le surcoût à la construction.

Si votre objectif est de réduire votre empreinte carbonede contribuer à la préservation de l’environnement ou d’investir dans un habitat plus performant d’un point de vue énergétique, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller au bout de votre démarche et de faire construire une maison écologique passive. Mais prenez le temps de la réflexion et faites-vous conseiller par un professionnel !