Ce qu'il vous faut savoir sur la peinture écologique

A l’heure actuelle, il est fréquent de voir se diversifier en magasin les étalages de peintures. Peinture à l’eau, peinture naturelle, peinture dépolluante ou encore décapant peinture écologiquePeut-être souhaitez-vous, vous aussi, choisir des produits plus sains pour décorer votre intérieur. Si vous souhaitez en savoir plus, vous êtes au bon endroit. Nous traitons justement de la peinture écologique (ou naturelle) et de ses avantages en matière d’éco-construction.

La peinture écologique, une alternative naturelle à la peinture chimique

Quelle est sa composition ?

De par sa composition, la peinture naturelle écologique est plus saine pour les individus et plus respirante pour les supports qu’elle vient recouvrir. Elle se caractérise par sa composition à base de résines végétales et minérales en lieu et place des résines pétrochimiques. Très concrètement, il n’est pas rare de trouver de la peinture écologique à base d’huile de lin, d’argile, de chaux ou encore de soja. Les peintures à l’argile ou aux silicates par exemple, sont recommandées en intérieur sur tous types de supports, même dans les pièces humides.  

Les pigments quant à eux sont minéraux avant tout (curcuma, ocre, argile…) et permettent l’obtention de jolies couleurs même si la palette peut parfois être réduite. 

Attention ! A l’occasion, vous trouverez des peintures dites naturelles ou écologiques comportant tout de même quelques additifs dérivés du pétrole, ceci pour garantir leur efficacité dans le temps. Cela sera indiqué sur le pot.

la peinture ecologique

Où et comment s’applique-t-elle ?

L’avantage de la peinture écologique, c’est qu’elle peut potentiellement s’appliquer dans toutes les supports en intérieur comme en extérieur. Il s’agira simplement de choisir la peinture naturelle adaptée au support à recouvrir (peinture ecologique pour bois interieur, peinture naturelle pour acier…). 

Quant à l’application en elle-même, procédez de la même façon que pour vos autres travaux de peinture. Commencez par nettoyer, lisser et sécher votre mur. Il faudra en revanche prévoir un temps de séchage plus important (un minimum de 6h entre chaque couche et trois couches sont généralement nécessaires). L’application s’effectue au pinceau, au rouleau ou au pistolet. Un nettoyage régulier à l’eau suffit pour l’entretien de votre matériel. 

Vous devez d’abord décaper votre mur existant avant de le repeindre ? Utilisez pour cela un décapant peinture écologique adapté. Ce produit a l’avantage d’avoir une écotoxicité nulle et donc de ne pas irriter la peau au moment de l’application. 

Quels sont les avantages de la peinture écologique ? 

La peinture extérieure écologique ou intérieure n’est pas odorante (ou presque) : une aubaine pour vos longs travaux de peinture ! Elle résiste aux rayons UV, est la plupart du temps lessivable et également facile d’application. Enfin, sa durabilité ne diffère pas de celle d’une peinture traditionnelle. Soulignons pour finir que la peinture écologique ne libère pas de composés toxiques lors de la pause et après. Finalement, le seul facteur potentiellement bloquant, c’est le prix de la peinture écologique, un peu plus élevé que la norme. Toutefois, ne serait-ce pas le juste prix à payer pour assurer la santé de vos proches ?  

Existe-t-il des enjeux environnementaux et sanitaires liés à la peinture ?

La peinture traditionnelle, à éviter  

Saviez-vous que vos travaux de peinture ne sont pas sans impact sur votre santé ou encore sur l’environnement ? Si les professionnels intervenant sur votre chantier portent des masques, ce n’est pas pour rien… En fait la peinture traditionnelle contient des COV (Composés Organiques Volatils). Ceux-ci sont libérés lors de la pause de la peinture et même pendant plusieurs semaines à plusieurs mois après celle-ci (le pic d’exposition se situe à 3 jours après la pose). Ceux-ci chargent l’atmosphère et peuvent également venir se nicher dans les tissus de votre maison. Cela peut à terme créer des réactions allergiques, des maux de tête, des étourdissements ou encore une irritation des voies respiratoires, notamment chez les plus jeunes ou encore les femmes enceintes. La réglementation actuelle fixe une limite du taux de COV / L à 100 g. Toutefois, le produit n’en devient pas pour autant sain. 

Aussi, la peinture classique impacte également l’environnement dès sa fabrication. Les produits sont dérivés du pétrole, une énergie fossile non renouvelable et les multiples pigments chimiques sont souvent rejetés dans les cours d’eau… 

Une peinture écolo plus respectueuse 

Puisqu’elle ne contient pas de produits nocifs, la peinture écologique n’impacte que très peu l’environnement et n’est pas dangereuse pour la santé des occupants de l’habitation ou des travailleurs. Soulignons tout de même qu’elle contient parfois des COV (en taux extrêmement réduit selon les produits). A la fin de vos travaux et dans ce cas précis, il conviendra donc de rejeter vos déchets en déchetterie. Sinon, certaines peintures écolo sont compostables. Finalement, choisir une peinture plutôt qu’une autre en magasin est loin d’être un geste anodin. 

La peinture à l’eau est-elle également nocive ? 

Le cas de la peinture à l’eau est particulier. Elle n’est certes pas aussi nocive qu’une peinture à l’huile contenant des particules de zinc, du plomb ou encore du white spirit ou de l’essence. Disons qu’il s’agit d’une alternative acceptable à la peinture à l’huile si vous n’avez pas la possibilité d’opter pour un produit écologique. Toutefois, même si le solvant est l’eau, ce type de peinture intègre également un grand nombre des composés chimiques et métalliques dans sa composition.  

peinture ecolo

Où trouver de la peinture écologique et pour quel prix ?

La peinture écologique est généralement plus onéreuse que la peinture traditionnelle. Il faut compter entre 15 et 20 € / L pour une teinte blanche, davantage pour une peinture écologique pour bois intérieur. Celle-ci compte parmi les moins onéreuses puisqu’elle ne nécessite pas de pigments colorants. Pour tout autre teinte, les prix évoluent davantage entre 20 et 30 € / L. Enfin, un décapant naturel vous coûtera au minimum 10 € / L. 

Au moment de choisir un pot de peinture quel qu’il soit, repérez toujours l’étiquette de classement au dos. Celle-ci donne en quelques sortes une note (A+ à C) selon les émissions néfastes produites par le produit. Repérez également les labels apposés sur le produit : label Pure, label l’ange bleu (d’origine allemande) ou encore l’Ecolabel Européen. 

Grâce à ces informations, vous savez désormais que la peinture écologique s’impose presque comme une évidence dès lors que vous souhaitez préserver la qualité de votre air intérieur. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner la teinte idéale et à vous lancer.